Assurance auto : comment fonctionne le système bonus-malus ?

Assurance auto : comment fonctionne le système bonus-malus ?

En assurance auto, le bonus-malus est un terme dont on entend très souvent parler. Il s'agit d'un système qui provoque l'augmentation ou la diminution de la prime d'assurance auto d'un conducteur en fonction de ses habitudes au volant. Mis à jour chaque année, le bonus-malus est un mécanisme réglementé et mis en place par toutes les compagnies d'assurance. Nous vous faisons le point ici sur tout ce qu'il y a à savoir sur le sujet.

Assurance auto : quel est le principe du bonus-malus ?

Plusieurs éléments sont pris en compte pour déterminer le montant annuel que doit payer un conducteur pour la couverture de son véhicule. Outre les informations sur son profil et l'état du véhicule en question, le nombre de sinistres déclarés durant l'année entre aussi en ligne de compte. Si aucun accident n'est déclaré, l'assuré bénéficie d'une réduction sur la prime d'assurance. En revanche, s'il est partiellement ou totalement responsable d'un accident, il se verra attribuer un malus qui entraînera une augmentation de sa prime d'assurance.

Si la plupart des véhicules sont concernés par ce système, certains en sont néanmoins exemptés. Sont en effet exclus de ce mécanisme de bonus-malus :

  • les véhicules deux ou trois roues jusqu'à 125 cm³
  • les véhicules de collection
  • les véhicules agricoles
  • les véhicules d'intérêt général comme le SAMU ou encore les pompiers
  • les matériels forestiers et de travaux publics

Si toutes les compagnies mettent en place le mécanisme de bonus-malus, toutes ne proposent pas les mêmes tarifs et les mêmes garanties à leurs assurés, veillez donc à comparer les différentes assurances auto disponibles sur le marché pour sélectionner celle qui convient le mieux à vos besoins, vos attentes et votre budget.

fonctionne assurance

Le bonus-malus : comment fonctionne ce système ?

Pour calculer le bonus-malus, les compagnies d'assurance s'appuient sur les sinistres ayant eu lieu durant les 12 derniers mois, avec un décalage de 2 mois (relativement à l'échéance du contrat d'assurance). Le bonus-malus est compris entre 0,50 (le bonus maximum) et 3,50 (le malus maximum). Lors de la souscription du premier contrat d'assurance, le coefficient de départ du conducteur équivaut à 1.

Lorsque l'assuré est responsable d'un sinistre déclaré, cela entraîne une majoration de 25% du coefficient. Cela signifie tout simplement que le coefficient de départ est multiplié par 1,25. Pour les sinistres dont il est semi-responsable, le coefficient est majoré de 12,5%, donc multiplié par 1,125. En l'absence d'accident, le conducteur bénéficie d'une réduction de 5% sur le coefficient bonus-malus annuel.

Cette règle s'applique à tous, même aux jeunes conducteurs qui débutent automatiquement avec un coefficient de 1. Ils subissent une majoration en cas de sinistre responsable et obtiennent une réduction en cas de bonne conduite. Prenons l'exemple d'un jeune conducteur dont la cotisation s'élève à 1000 euros. Si ce dernier n'est responsable d'aucun sinistre pendant deux ans, sa cotisation baissera et sera de :

  • 1000 x 0,95 = 950 euros à la fin de la première année
  • 950 x 0,95 = 902,5 euros à la fin de la deuxième année

Il est important pour les jeunes conducteurs d'adopter de bons comportements de conduite pour éviter une augmentation de leur prime d'assurance, d'autant plus que ces derniers subissent déjà une majoration de la cotisation puisqu'ils sont considérés comme des profils à risque.

Comment connaître votre bonus-malus ?

Le bonus-malus peut être connu par plusieurs moyens. Dans un premier temps, vous avez la possibilité de le calculer vous-même en multipliant le montant de votre cotisation d'assurance par votre coefficient. Toutefois, si vous craignez de vous tromper, vous pouvez toujours obtenir cette information auprès de votre compagnie d'assurance.

Par ailleurs, votre assureur vous communique généralement votre bonus-malus chaque année avec l'envoi de votre dernier avis d'échéance. En effet, cette information est mentionnée d'office sur le document. En outre, vous pouvez aussi réclamer votre relevé d'information, une demande à laquelle la compagnie d'assurance devra répondre dans un délai de 15 jours.

Que faire pour relever votre bonus-malus après un ou plusieurs sinistres ?

Il se peut que votre coefficient bonus-malus ait été majoré suite à un sinistre responsable. N'ayez crainte, vous avez bien entendu la possibilité de récupérer un bonus. Deux éléments vous permettront principalement d'y parvenir. Il s'agit du temps et de la conduite responsable.

Cela signifie qu'au bout de deux ans de conduite sans être responsable d'un sinistre, vous retrouvez votre coefficient de départ qui est égal à 1. En assurance auto, on qualifie cette règle de descente rapide.

Le coefficient bonus-malus est-il transférable ?

Que vous changiez de compagnie d'assurance ou de véhicule, votre bonus-malus restera le même (le coefficient d'un assuré revient à 1 au bout de deux ans de conduite responsable, peu importe le malus obtenu). En cas de changement d'assureur, la totalité de vos informations est transmise à la nouvelle compagnie d'assurance.

Dans la même catégorie