Éthylomètre et éthylotest : quelle est la différence ?

Accueil » Conseils et Services
Éthylomètre et éthylotest : quelle est la différence ?

Beaucoup ont tendance à considérer l’éthylotest et l’éthylomètre comme un seul et même appareil. Et pourtant, même s’ils servent un même objectif, des fonctions permettent de faire la nuance entre ces deux dispositifs. La connaissance de cette différence permet de mieux comprendre leur rôle et leur importance. Cela est également nécessaire au moment de l’acheter ou de le choisir. Voici donc tout ce qu’il faut savoir sur ces deux dispositifs aussi importants dans la prévention routière.

Quelle est la différence entre un éthylotest et un éthylomètre ?

L’éthylotest sert uniquement à des fins de dépistage. Il est principalement utilisé par la police routière pour savoir si on est apte à conduire ou non. Et c’est seulement lorsque celui-ci affiche un résultat positif que l’éthylomètre sera utilisé. Contrairement à l’éthylotest, ce dernier permet de mesurer avec précision le taux d’alcool dans le sang. Cet appareil fourni également un ticket imprimé où seront mentionnées les données sur ce taux d’alcool. Cette pièce peut ensuite faire l’objet d’une preuve devant le tribunal. Actuellement, l’éthylomètre est reconnu comme étant le seul appareil légal permettant de mesurer le taux d’alcool. Par contre, tout véhicule terrestre doit aussi obligatoirement disposer d’un éthylotest. Cela se rapporte essentiellement à des mesures préventives.

Comment se calcule l'alcool dans le sang ?

La loi stipule que la limite du taux d’alcool doit être à 0,5 g/L (gramme par litre de sang). Cela équivaut à 0,25 mg par litre d’air expiré. Il existe une formule qui permet de déterminer ce taux d’alcool. Cependant, cette formule peut varier selon le sexe. Cette différence concerne le coefficient de diffusion de l’alcool dans le corps. Cette différence a été établie, car le métabolisme d’un homme n’est pas le même chez une femme. Les éléments compris dans la formule sont les suivants : volume de boisson consommée en ml (V), degré d’alcool en pourcentage (t), densité de l’alcool (constante à 0,8), coefficient de diffusion (0,7 pour l’homme, 0,6 pour la femme), et enfin, la masse de l’individu en kilogramme (m). La formule est la suivante : Taux d’alcoolémie = (V x t x 0,8) / (0,7 x m).

Comment savoir si l'éthylotest est positif ?

L’éthylotest généralement utilisé par les forces de l’ordre est ce qu’on appelle éthylotest chimique. C’est un modèle qu’on assimile généralement à un ballon dans lequel on doit souffler. Il faut le souffler depuis l’embout de coloration jaune. La couleur jaune est due à des cristaux jaunes qui réagissent au contact d’un air contenant de l’alcool. Ainsi, en présence d’alcool dans l’air soufflé, ces cristaux jaunes deviennent verts. Dans ce cas, le test sera positif. En revanche, s’ils restent jaunes, le test est négatif. Sur l’embout, on retrouve un trait rouge qui marque la limite légale du taux d’alcoolémie. Donc, si les cristaux verts franchissent ce trait, notre taux d’alcoolémie franchit donc la limite recommandée.

Comment savoir si l’éthylotest est fiable ?

Avant toute chose, il faut savoir que deux types d’éthylotests sont proposés sur le marché. On a les modèles chimiques et électroniques. Les éthylotests chimiques sont ces fameux ballons qu’on a l’habitude d’utiliser. Ils ne sont prévus que pour un usage unique. Et pour qu’ils soient fiables, il faut vérifier la certification contrôlée NF, ainsi que leur date de péremption. L’embout qui vient avec le sac peut également contenir des cristaux de conservation. Alors, pour ne pas fausser les résultats, il faut les enlever avant de souffler dedans. Il y a aussi l’alcootest electronique. Il est proposé en deux classes. Ceux de classe 1 sont les plus fiables, mais coûtent relativement cher. En principe, un ethylotest electronique est généralement un éthylomètre. Les modèles de classe 2 par contre sont du même niveau de fiabilité que les modèles chimiques.

Quelles sont les caractéristiques d’un éthylomètre ?

Un éthylotest permet de savoir si une personne franchit ou non la limite légale du taux d’alcoolémie. Un ethylometre par contre permet de mesurer précisément ce taux. C’est un appareil électronique qui ressemble à un boitier en plastique équipé d’un embout jetable. La façade du dispositif met en avant un écran et des boutons de contrôle. L’éthylomètre est doté de capteurs installés dans le boitier. Ces derniers accueillent le flux d’air émis par la personne. Ils prélèvent ensuite les molécules d’alcool contenues dans ce flux afin de calculer le taux d’alcool. Les données seront ensuite affichées sur l’écran électronique. Parfois, en cas de litige, une prise de sang peut aussi être requise en complément de ces données.

Quels sont les rôles de ces appareils dans la sécurité routière ?

L’alcool est l’une des principales sources d’accidents de la route. C’est même l’une des plus importantes depuis plus d’une décennie. Par conséquent, la maîtrise de ce facteur est d’une importance capitale pour la sécurité routière. Ainsi, des moyens tels que ces dispositifs de dépistage ont été déployés afin de maîtriser les risques. La loi a ainsi établi une limite pour le taux d’alcoolémie. Cela permet de garantir et de préserver la lucidité des gens au volant. Et ceux qui franchissent ces limites sont donc considérés comme des contrevenants. Et les éthylotests et éthylomètres permettent de repérer ces derniers. Ainsi, les risques d’accident seront considérablement réduits.

Dans la même catégorie