Vitre teinté loi 2016 : tout ce qu'il faut savoir

Accueil » Dossiers
Vitre teinté loi 2016 : tout ce qu'il faut savoir

Dans la circulation, vous verrez différents types de vitre pour automobile. Ce sont des éléments qu’on choisit en fonction de plusieurs critères. Les goûts varient d’un individu à un autre et c’est pour cela qu’il existe différentes sortes de vitre, différentes formes et couleurs. Malheureusement, on ne peut pas adopter tous les modèles, car certains ne conviennent pas aux Codes et Lois en vigueur. Ce sont surtout les vitres de nature teintée. Elles sont interdites à un moment donné dans la circulation à cause du fait qu’il favorise certaines infractions en route. Les réalités vécues en 2016 par rapport à l’usage des vitres teintées vous tiendront plus informé.

Vitre teintée loi 2016, de quoi s’agit-il ?

Ce sont en général des vitres dont l’intérieur est inaccessible à celui qui n’est pas dans le véhicule en question. Du genre fumé, les verres teintés s’apparentent à la vitre opaque et cache tous gestes et faits du conducteur au volant. Certains codes de la route sont brisés à cet effet par les automobilistes qui pensent passer inaperçus.

En 2016, la loi réfute l’usage de vitre teintée. Elle sanctionne toute personne ayant enfreint cette loi par des contraventions. Chercher donc à teinter les vitres de sa voiture sans raison conséquente est simplement un risque qui ne vaut pas la peine. Les vitres des portières arrière ne sont pas nécessairement touchées par ce décret. Mais toute personne surprise au volant d’une voiture est d’office punie pour port de vitre teintée que celle-ci lui appartienne ou non.

Les moyens de détection de la transparence d’une vitre

À première vue, il est souvent rare d’avoir une certitude sur la fiabilité d’une vitre par rapport aux recommandations de la loi. Mais très souvent, c’est le premier réflexe des policiers dès l’approche des véhicules. À l’œil nu, ce n’est pas toujours fiable d’affirmer qu’une vitre est teintée ou non. Néanmoins, les officiers appliquent leurs sentences selon le constat qu’ils ont fait. Heureusement que la justice vous donne la possibilité de présenter des pièces justificatives pour vous libérer de toute sanction. Toutefois, dans certains cas, on utilise un appareil appelé photomètre. Il permet de déterminer la nature du film vitre.

En présence d’un véhicule blindé, il ne vaut mieux pas s’attarder à vérifier si les vitres sont teintées ou non, car elles lui sont d’office adoptées à la conception. Les personnes ayant reçu des recommandations pour le port de vitres teintées au premier compartiment des portières sont tenues d’avoir l’ordonnance médicale.

Les interdits et obligations de la loi 2016 par rapport aux vitres teintées

En 2016, l’article N° 27 du décret N° 2016-448 défend chaque conducteur contre tout port de vitres teintées aux principales portières d’un véhicule en prenant en compte le fait que ces vitres ne sont pas claires et à peine visibles. En effet, ces interdits sont initiés pour le respect des règles et des codes de la route et ils facilitent aussi le contrôle et la sécurité assurée en circulation lors des patrouilles des officiers de police. Toutefois, il y a des cas exceptionnels comme les prescriptions médicales et les automobiles protégé par un blindage. Mais la loi est claire sur l’utilisation des vitres ou film vitre d’un certain pourcentage de transparence.

Le refus d’utilisation de vitre teintée interdit est aussi mentionné dans les textes régissant le code routier, car cela peut être source de choc et autre accident de la route parce que le conducteur a une vue troublée du fait de la non-transparence des vitres avant.

Les consécrations prévues par la loi en cas d’usage des vitres teintées

En premier lieu, vous discréditez certains aspects de votre permis de conduire en vous permettant l’utilisation de vitre teintée. Cette sanction a lieu suite aux contrôles effectués par les officiers. En second lieu, lorsque les policiers constatent sur votre voiture le port de vitre teintée, vous êtes assignés à payer une contravention de plus d’une centaine d’euros. Le plus surprenant est que c’est celui surpris au volant qui se charge de payer la contravention. En plus de cela, il est pénalisé sur certains atouts de son permis.

Les coûts associés à ces vitres teintées

Le prix des vitres teintées diverge en fonction de leur qualité. Lorsqu’ils sont approximativement transparents, leur coût est plus ou moins cher. Mais lorsqu’il s’agit de vitre spécialement teintée, c’est évident que le coût ne soit pas négligeable, car l’usage de vitre de particularité opaque est certainement entouré de raisons bien-fondé pour les usagers.

Malheureusement, on ne peut plus s’offrir vraiment ce luxe aujourd’hui à cause du décret de 2016, car la loi interdit l’adoption de vitre teintée aux portières principales. Si lors d’un contrôle on vous surprend avec un véhicule dont le vitrage avant n’est pas en norme avec la loi, vous dépenserez beaucoup d’argent. Tout d’abord, vous serez appelé à payer le prix des amendes, mais également à changer votre vitre teintée en simple.

Rédigé par Bastien Simon le 08/08/2019

Dans la même catégorie