Barre stabilisatrice : comment la changer soi-même ?

Barre stabilisatrice : comment la changer soi-même ?

Barre d’acier conçue pour assurer un parfait parallélisme de votre auto, la barre anti-roulis est une pièce de sécurité pour vous. Selon le modèle du véhicule, elle peut être placée en avant ou à l’arrière. Avec les nombreuses secousses qu’elle subit, il se peut qu’elle tombe en arrêt et que vous soyez obligé de la remplacer. Comment vous y prendre ?

À quoi sert une barre stabilisatrice ?

Encore connue sous le nom de barre anti-roulis ou barre anti-dévers, elle est une pièce qui permet de raccorder les roues d’un essieu. Elle a pour utilité de maintenir une voiture stable. C’est grâce à elle qu’un véhicule parvient à rouler sans zigzaguer.

Avec sa forme en « U », cette barre métallique suspendue contrôle le comportement de la voiture. Son importance se fait ressentir surtout au niveau des chaussées en mauvais état, dans les tournants, et les voies biscornues.

Comment reconnaître une barre stabilisatrice défectueuse ?

Lorsqu’en pleine conduite, vous commencez à percevoir un bruit depuis le dessous avant de votre voiture, il se peut que ce soit le bruit de la barre stabilisatrice. Faites attention, ce son signale sûrement une panne à ce niveau.

Et comme autre signe du mauvais état de la barre anti-dévers, vous pourrez aussi remarquer une sorte de relâchement du volant. Toute la carrosserie aura tendance à se balancer de part et d’autre.

Combien coûte une barre stabilisatrice ?

La barre stabilisatrice n’est pas coûteuse. Pour l’acheter, il vous faut en moyenne 15 €. Le professionnel au garage peut vous prendre entre 70 et 80 € pour l’ensemble de l’opération : achat d’une nouvelle pièce et main-d’œuvre.

Qu’est-ce que le silent bloc de la barre stabilisatrice ?

Fait en caoutchouc, c’est une pièce qui maintient la barre anti-roulis et la protège des différents chocs. Placé tout au tour de la barre stabilisatrice, il constitue un véritable simplificateur de heurts pour celle-ci. Conçu à la base pour tenir sur 100 000 km, il se peut qu’elle tombe en panne beaucoup plus tôt.

Les symptômes de son usure s’apparentent à ceux de la barre stabilisatrice. Vous n’avez qu’à vérifier si la panne provient bien du silent bloc de la barre stabilisatrice. Et si c’est le cas, et que vous possédez tous les outils indispensables, vous pouvez la changer vous-même.

Qu’est-ce qu’une biellette de barre stabilisatrice ?

Elle n’est pas très connue par les propriétaires ou chauffeurs de voiture, pourtant c’est un élément de l’ensemble du système de la barre anti-dévers. Elle peut aussi s’appeler biellette de suspension et sert de raccordement pour la barre stabilisatrice et le triangle de suspension. La biellette de barre stabilisatrice réduit les effets de balancement et de chocs dans les tournants.

Mais il peut arriver que cette pièce tombe en panne. Quand une biellette de barre stabilisatrice est HS, elle se manifeste presque de la même manière qu’une barre stabilisatrice elle-même. C’est-à-dire une tenue difficile de la route, un bruit au niveau des roues, secousses dans les tournants. Mais dans ce cas, vous remarquerez en plus un endommagement précoce des pneus et un mauvais parallélisme de vos roues.

Comment rénover une barre stabilisatrice ?

La rénovation d’une barre anti-dévers est bien simple et vous pouvez la faire vous-même. Mais avant de vous lancer dans cette opération, prenez une feuille et un stylo. Notez l’ordre dans lequel les pièces seront retirées. Ainsi, vous pourriez aisément les remonter.

Comment enlever la barre anti-roulis usée ?

Pour démonter la barre stabilisatrice usée, commencez par retirer les cavaliers. Pour mener cette opération, servez-vous d’un cliquet pour enlever les boulons qui retiennent les cavaliers. Une fois les cavaliers retirés, le silent bloc se dégage sans grand effort. Dans le cas contraire, servez-vous d’un tournevis.

Et enfin, à l’aide d’un cliquet, desserrez l’écrou qui relie la biellette de suspension à la barre stabilisatrice. À ce niveau, vous verrez facilement s’enlever les rondelles et le silent bloc. En exerçant une légère pression sur l’outil, la barre stabilisatrice elle-même se dépose.

Redéposer une barre stabilisatrice

Comme vous disposez d’une nouvelle barre, profitez pour renouveler également vos silent bloc. À l’aide de l’étau puis des entretoises aux dimensions proportionnelles, vous pouvez le faire sans grand effort. Attention ! Ne vous aventurez pas seul sur le changement des biellettes de la barre stabilisatrice. C’est une opération bien plus délicate qui nécessite le savoir-faire d’un spécialiste.

Une fois le silent bloc changé, replacez-le sur le triangle de suspension inférieur. Remontez les pièces dans l’ordre inverse du départ. Et installez votre barre stabilisatrice.

Contrôle des silent blocs

De par sa conception, le silent bloc est censé résister sur de nombreuses années. Lorsqu’il parvient à être hors d’usage, on assiste à un décollement des bagues (interne et externe). Ce qui laisse percevoir un bruit de métaux qui s’entrechoquent.

Pour l’examiner de plus près, vous pouvez secouer la barre. Aucune pièce n’est censée bouger. L’ensemble doit être fixe. Aussi, observez minutieusement le silent bloc. Voyez s’il est fissuré ou si l’ouverture s’est agrandie. Si oui, alors votre silent bloc est défectueux.

La barre stabilisatrice de votre véhicule est un outil indispensable qui vous assure le confort de la conduite. Elle ne nécessite pas un entretien particulier, mais peut être examinée une fois l’an. Si elle venait à tomber en panne, vous pouvez économiser en la changeant vous-même.

Dans la même catégorie