Comment vérifier l'usure des pneus ?

Comment vérifier l'usure des pneus ?

Les pneus sont indispensables au bon fonctionnement de véhicule. Ils le portent, l’orientent et lui permettent de bien rouler. Mais la durée de vie des pneus est limitée. Il est donc important de souvent surveiller leur état pour éviter les accidents de la circulation. Retrouvez dans cet article des conseils pratiques pour faire une bonne vérification de l’usure des pneus.

Quelles sont les différents types d'usure des pneus ?

Il existe différents types d’usures de pneu. Les plus courants sont l’usure en facettes sur les pneus, l’usure causée par un surgonflage, l’usure asymétrique et l’usure due à un sous-gonflage. L’usure en facettes sur les pneus peut être due à une défaillance d’amortisseurs ou à un mauvais réglage de parallélisme. Ce type d’usure affecte souvent les pneus avant. L’usure asymétrique se manifeste sous forme de dents-de-scie. Cette défectuosité est causée par un problème de réglage de parallélisme.

Quelle est la limite d'usure des pneus ?

Selon la réglementation européenne, la limite d’usure des pneus est de 1,6 mm. Dans la limite, pour savoir si les pneus sont usés, il faut recourir au témoin d’usure. Il s’agit d’un petit pavé en caoutchouc situé sur la bande de roulement à divers intervalles et dans la profondeur des rainures du pneu. Il est haut de 1,6 mm. Ainsi, si la surface du pneu atteint le témoin d’usure, il faut le remplacer.

Comment garder ses pneus plus longtemps ?

L’entretien des pneus permet de les garder plus longtemps et par ricochet de profiter de votre voiture dans la durée. Pour augmenter leur longévité, vous devez premièrement surveiller la pression des pneus. Veillez à ce que les pneus ne soient ni sous-gonflés ni surgonflés. La pression doit être égale à celle recommandée par le constructeur. Deuxièmement, vous devez vous assurer du parfait équilibrage des pneus. Enfin, surveillez au fur et à mesure que vous conduisez votre véhicule l’usure des pneus.

Les différents types de témoins d’usure ?

On distingue deux grands types de témoins d’usure de pneu :

  • Les témoins d’usure situés dans la rainure du pneu

Ce sont les témoins d’usure classiques. Conçus en caoutchouc, ils permettent de vérifier l’usure du pneumatique en tenant compte de la limite légale.

  • Les témoins se trouvant directement sur la bande de roulement

Comment vérifier l’état des témoins d’usure ?

Il est impératif de se garer sur une surface plane pour effectuer cette vérification. Ensuite, il faut procéder à une manipulation du volant afin d’incliner les pneus de 45˚. Ceux-ci doivent suivre la même direction que la voiture, même s’ils peuvent être tournés à gauche comme à droite. L’objectif de cette manœuvre est de mettre la voiture dans des conditions idéales pour que le conducteur aperçoive facilement la surface de roulement. Ainsi, il n’aura pas de difficultés à vérifier l’état des témoins d’usure.

Pour cette opération, le conducteur a besoin d’un outil essentiel. Il s’agit de la jauge de profondeur. Cette jauge lui permet de vérifier avec exactitude la profondeur des sculptures des pneus. Cet instrument est assez répandu et disponible dans les magasins spécialisés.

Les risques que représente l’usure des pneus

Ce n’est pas du harcèlement si les automobilistes reçoivent constamment des appels pour vérification de l’usure des pneus. Rouler avec des pneus en mauvais état peut exposer le conducteur à de nombreux risques.

Les accidents de circulation

Avec des pneus usés, un accident est forcément vite arrivé. En effet, ces pneus n’adhèrent pas convenablement à la chaussée. Cela a pour effet de rallonger les distances de freinage. Le conducteur sera donc en danger, surtout en temps de pluie ou simplement lorsque la route est humide. De plus, des pneus usés peuvent éclater sans prévenir. Ce sont des situations qui mettent en danger aussi bien le chauffeur, les passagers du véhicule et les voitures environnantes.

Les amendes

Le risque que les pneus usés représentent est si élevé que cela est décrété comme une violation du Code de la route. L’article R314-1 est d’ailleurs très strict à ce propos. En cas de violation, le conducteur est susceptible de recevoir une contravention de 4e classe. Même si celui-ci ne reçoit pas de déduction sur son permis de conduire, il doit payer une amende. Par ailleurs, le conducteur n’est pas uniquement soumis à l’amende. Un changement des pneus usés peut également lui être demandé.

Pneus usés et assurance auto

Comme mentionné plus haut, les risques d’accident avec des pneus usés sont déjà élevés. Par conséquent, l’assurance peut décider de ne pas couvrir tous les frais dès lors que des pneus défaillants sont à l’origine de l’accident. Il y a déjà eux de nombreux cas au cours desquels l’assurance n’a pris qu’une partie des frais en charge ou a annulé sa garantie parce que les pneus de l’assuré étaient usés.

Les pneus jouent un rôle important dans le fonctionnement de tout véhicule. L’usure des pneus est donc de graves conséquences pour le conducteur. Veillez donc à vérifier régulièrement l’état de vos pneus en recourant au témoin d’usure.

Dans la même catégorie