ESP voiture : le voyant s'allume, que faire ?

ESP voiture : le voyant s'allume, que faire ?

Afin d’améliorer votre confort de conduite et de garantir votre sécurité, les véhicules sont munis d’une électronique. Celle-ci est composée de plusieurs dispositifs parmi lesquels il faut distinguer l’Electronic Stability Program communément appelé ESP. Mais de quoi s’agit-il en réalité ? Comment fonctionne l’ESP d’une voiture ? À quoi sert-il ? Voici des informations détaillées sur cet équipement d’automobile.

L’ESP d’une voiture, de quoi s’agit-il ?

Le correcteur électronique de trajectoire ESP est un équipement d’automobile destiné à sécuriser la conduite en stabilisant l’automobile dans les tournants. Il a été conçu par la firme industrielle Bosch en 1995. En fonction des marques, vous en trouverez sous différentes appellations : ESC avec C pour Control ou DSC (Dynamic Stability Control). L’action de l’ESP est mentionnée sur le tableau de bord du véhicule par l’un des voyants.

Lorsque le voyant de l’ESP s’allume, cela constitue une information sécurisante. Le conducteur a la garantie que la trajectoire de son véhicule est assurée. Le voyant de l’ESP allumé peut aussi indiquer que le véhicule doit être contrôlé afin d’empêcher tout dysfonctionnement ou dérapage sur la route.

Comment fonctionne l'ESP ?

Le fonctionnement de l’ESP repose sur un ensemble de capteurs notamment les capteurs de roues, de la vitesse de rotation et d’angle du volant. L’ESP est muni d’une intelligence artificielle qui permet d’analyser la trajectoire de la voiture et donne l’ordre d’agir dans certaines situations à risques. Ainsi, en cas de perte d’adhérence, de ralentissement en virage ou de coup de volant violent, l’ESP agira sur le système de freinage. Cette intervention permettra de rétablir le comportement de la voiture.

Quels sont les dispositifs nécessaires au fonctionnement de l’ESP ?

Pour fonctionner, l’ESP d’une automobile dépend de trois dispositifs notamment l’ABS, l’ASR ou le TCS et la répartition électronique de freinage.

L’ABS ou l’Antiblockier System est un dispositif de sécurité active qui permet l’antiblocage des roues au ralentissement. L’ASR ou l’Acceleration Slip Regulation et le TCS ou le Traction Control System constituent les équipements d’anti patinage des roues. Ils servent à maintenir une traction efficace des roues dans n’importe quelle situation, et ce, en opérant sur le gestion moteur. Enfin, la répartition électronique de freinage connue sur plusieurs noms (EBD, EBV ou ECB) intervient sur la puissance de freinage des roues.

Quel est le rôle de l’ESP ?

L’ESP sert à améliorer le comportement d’un véhicule lorsque celui-ci se retrouve dans une situation à risques. Il intervient notamment dans les conditions de survirage ou de sous-virage. Dans une situation de survirage, la roue avant extérieure du véhicule n’est plus contrôlée et cela provoque un tête-à-queue. Dans le second cas, c’est le véhicule qui dérape et ne parvient plus à tourner. Assisté alors par les dispositifs précités, l’ESP modulera simultanément la puissance des freins, l’anti patinage des roues et l’antiblocage. Une fois cet équilibre électronique rétabli, le système de freinage est désormais sécurisé. 

Quels sont les éléments constitutifs de l’ESP ?

L’ESP est composé d’un calculateur spécifique, de fusibles, de plusieurs capteurs et d’un voyant. Au nombre des capteurs, il faut distinguer le capteur d’angle, le capteur d’accélération et celui de lacet. Le capteur d’angle relève l’angle de rotation du volant. Le capteur d’accélération transversale détecte les mouvements latéraux étranges. Quant au capteur de lacet, il détecte une tête à queue éventuelle. Le voyant de l’ESP située sur le tableau de bord, indique son fonctionnement. Vous pouvez l’identifier grâce à la représentation symbolique d’une voiture en dérapage.

Comment reconnaître qu’une voiture est équipée de l’ESP ?

Si votre véhicule est muni d’un système ESP, vous pouvez facilement le savoir. Il suffit avant tout de mettre en marche votre véhicule. S’il est équipé de l’ESP, vous remarquerez le voyant s’allumer sur le tableau de bord. À chaque fois que le contact est mis en marche, tous les voyants du véhicule s’allument. En cas de doute, la revue technique de votre automobile peut vous indiquer si elle est munie ou non de l’ESP.

Peut-on désactiver l'ESP sur une voiture ?

Il est important de rappeler que l’ESP est avant tout un système de sécurité routière. Pour cela, il est conseillé de ne pas le désactiver. Toutefois, dans un cas urgent (démarrage sur une route couverte de verglas par exemple), la désactivation de l’ESP est possible. Assurez-vous donc d’être dans une situation à risques qui nécessite réellement la désactivation de l’ESP. Une fois cela fait, il suffit d’appuyer sur un bouton muni du même idéogramme que le voyant ESP. Après quelques minutes ou après avoir effectué quelques kilomètres de route, l’ESP se mettra en marche automatiquement.

Quels sont les autres systèmes de sécurité d'une voiture ?

En dehors de l’ESP, il existe d’autres équipements conçus pour la sécurité du conducteur. Parmi les équipements classiques, on distingue la ceinture de sécurité, les coussins gonflables et les sièges auto pour les enfants. D’autres systèmes tels que les systèmes de freinage, de contrôle trajectoire, d’anti-endormissement… ont été créés pour accroître la sécurité des passagers des voitures. Par ailleurs, les derniers modèles de voiture sont équipés de nouveaux systèmes de sécurité comme le système d’éclairage et la caméra de recul.

Dans la même catégorie