Plymouth voiture : les voitures rétro par excellence

Plymouth voiture : les voitures rétro par excellence

Quand on décide de citer les marques de voitures qui ont marqué de leurs empreintes l'industrie automobile au plan mondial, on ne peut pas s'empêcher d'énumérer la Plymouth voiture. Le présent article vous propose de redécouvrir cette marque. Vous ne manquerez certainement pas de sauter à bord de l'un de ces modèles si l'occasion se présentait.

Quelle est l'histoire de la voiture Plymouth ?

Il faut remonter dans les années 1926 pour situer les origines de la voiture Plymouth. En effet, Plymouth fut créée lorsque Walter P. Chrysler prit contrôle de la société automobile américaine Maxwell qui était en difficultés. Officiellement, plymouth car fut introduite le 7 juillet 1928 sous l'égide de Chrysler Corporation. Au départ, la plymouth voiture était destinée à la clientèle americaine moyenne, tout comme Ford et Chevrolet. Certains les surnommaient même les "trois marques à bas prix". Plymouth fut l'une des voitures les plus vendues sur le marché américain et l'année record de la marque est 1973 : une production maximale de 973 000 unités entièrement vendue.

Quels sont les différents modèles de voiture Plymouth ?

On estime à une cinquantaine les divers modèles qui ont marqué l'existence de la voiture Plymouth, depuis sa création jusqu'à nos jours :
Plymouth Acclaim, Arrow simple, Arrow Truck, Barracuda, Belvedere, Breeze, Caravelle, Cambridge, Champ, Colt, Concord, Conquest, Cranbrook, Cricket, Duster, Fury, Gran Fury, Grand Voyager, GTX, Horizon, Laser, Model U, Neon, Plaza, Prowler, P1, P2, P3, P4, Reliant, Road Runner, Sapporo, Satellite, Savoy, Scamp, Sundance, Suburban, Superbird, TC3, Trailduster, Turismo, Valiant, VIP, Volaré, Voyager, Belmont, XNR, Pronto Spyder.
Certains de ses modèles Plymouth, –Road runner, Voyager ou Fury–, ont écrit une histoire particulière au panthéon de l'industrie automobile américaine.

Pourquoi conduire une voiture Plymouth aujourd'hui ?

La plupart des passionnés de voitures anciennes le savent : l'attrait qu'ils ont pour ces voitures provient en grande partie des histoires qui ont fait la légende des marques et modèles.

Plymouth Barracuda

Le milieu des années 1960 et le début des années 1970 ont marqué le début de l'ère à haute performance de la voiture plymouth. Concrètement, le modèle auto barracuda fastback de 1964 était conçu comme une Plymouth essentiellement sportive. Il combinait, vitesse et résistance du matériel. Malheureusement, la crise du gaz des annees 1 970 et les réglementations contraignantes du temps, ont limité l'impact commercial du modèle auto. Mais il fallait tenir compte d'un detail important ! L'apparition des moteurs Hemi Cuda a redonné un souffle nouveau à la voiture barracuda. Ces moteurs à chambre de combustion hémisphérique avaient contribué à la renommée de la marque automobile américaine Chrysler. En 1968, le moteur Hemi Cuda a été monté sur la plymouth barracuda et le rendu était phénoménal : le même moteur utilisé dans la conception de la Road Runner. Cependant, ses vitres latérales en plastique, ses pare-chocs, son capot en fibre de verres et l'inexistence d'un système d'échappement conduiront à l'interdiction par les autorités, de voir circuler la barracuda Plymouth sur les routes américaines. Comme d'habitude, Plymouth s'est débrouillé pour apporter les modifications requises afin de se conformer à la réglementation.

Plymouth Voyager et Grand Voyager

En 1984, chrysler faisait une annonce officielle sur son nouveau monospace, la Plymouth Voyager. Le magazine américain Car and Driver l'avait nommé quelques mois plus tard, sur la liste des meilleures voitures en 1985. L'auto Plymouth Voyager apportait des innovations comme, une configuration à traction avant et un plancher bas de la plate-forme K, offrant aux passagers une entrée facile.
En 1987, c'était le tour du Plymouth Grand Voyager. Semblable au Voyager, ce modèle auto avait plus d'espace de chargement, en raison d'un empattement plus étendu.

Plymouth Fury et Grand Fury

Chrysler introduisait en 1956, la Fury : un nom assez agressif qui veut signifier " rage, frénésie". C'est un modèle auto à deux portières, exclusivement sportif, produit en quantité très limitée. La voiture Plymouth Fury était dotée d'un moteur Dual Fury V-800 à 8 cylindres et 2 carburateurs à essence. Cela lui conférait une vitesse de 100km/h en 8,7 secondes. En 1958, le modèle auto V8 Golden Commando à 5.9 litres d'essence était encore plus performant : le 100 km/h descend à 7,7 secondes. Améliorations sur améliorations, Fury atteint les 200 km/h. Alors que la limite de vitesse sur les routes américaines est de 80 km/h. À la fin des années cinquante, Plymouth Fury incarnait le rêve américain. Elle était comptée parmi les voitures les plus rapides du monde. En ces mêmes années, la Plymouth Gran fury était créée. Elle était naturellement plus grande que l'autre. Cependant, ce vehicule se distingue aussi par une paire de phares supplémentaires.

L'Oklahoma immortalise la Plymouth Belvédère

En 2007, à l'occasion des cinquante ans d'anniversaire de cet État des USA, la ville de Tulsa décidait de déterrer la Belvédère enfouie juste devant le palais de justice de la ville depuis 1957. L'automobile était remplie d'objets symboliques, en souvenir vibrant du train de vie d'il y a une moitié de siècle –1957 à 2007–. Ce geste était en réalité, révélateur de l'attrait durable que la population américaine avait pour le design innovateur de la Plymouth belvedere.

Dans la même catégorie