Radar hibou, radar pédagogique... toute l'histoire des radars en France

Radar hibou, radar pédagogique... toute l'histoire des radars en France

Outil phare de la sécurité routière, le radar a fait du chemin en France. Des modèles archaïques, on a maintenant une grande diversité de modèle à la pointe de la technologie. Quels étaient les premiers radars en France ? Quels sont les radars qui flashent le plus en France ? Quel est le dernier radar en France ?

Quels étaient les premiers radars en France ?

Dès lors, il y avait uniquement des radars non automatisés. Le premier radar utilisé en France est le Mesta 100. Il y a eu ensuite deux autres modèles de la gamme : le Mesta 206 et le Mesta 208. Ce n’est que plus tard que les premiers radars laser plus simples d’utilisation sont venus. Il s’agit des radars jumelles et des tout premiers radars mobiles embarqués. Les premiers radars automatisés ont envahi l’espace routier en 2003.

Quels sont les radars qui flashent le plus en France ?

Avec l’installation des radars automatiques, le nombre de flash a augmenté. Les infractions sont mieux détectées, ce qui se ressent d’ailleurs sur les recettes en termes d’amende. Certains modèles de radar ont flashé plus que d’autres. Les radars qui flashent le plus sont : le radar discriminant, le radar mobile, le radar cabine, le radar tronçon et le radar mobile fixe ou radar hibou.

Quel est le dernier radar en France ?

Le dernier radar en date est la tourelle. Ce type de radar auto contrôle environ une trentaine de véhicules sur plus de 8 voies. Le radar sans flash visible encore appelé Mesta Fusion 2 détecte plusieurs infractions : excès de vitesse, infraction du feu rouge, usage de téléphone au volant, ceinture de sécurité, non-respect de la distance de sécurité, etc. Par ailleurs, un nouveau modèle du radar multi infraction dénommé Mesta compact sera bientôt installé sur les routes.

Quels sont les types de radars installés sur les routes en France ?

Les radars automatiques se sont imposés sur nos routes. Ces derniers ont détecté le plus grand nombre d’infractions des voitures en circulation. Il y a notamment les radars fixes, les radars autonomes et les radars mobiles.

Les radars fixes

Comme l’indiquent leurs noms, les radars fixes sont positionnés sur des artères clés. Ces points sont choisis en fonction de la fréquence d’accident de la circulation dans le secteur. On distingue cependant différents types de radars fixes.

Radar de contrôle de la vitesse fixe

Ce type de radar mesure de façon instantanée la vitesse à laquelle roulent les voitures. En effet, lorsqu’un véhicule dépasse le seuil de vitesse, le flash se déclenche et un PV est envoyé au Centre National de Traitement. Lorsqu’après contrôle l’infraction est évidente, le conducteur du véhicule reçoit une contravention et doit payer une amende.

Par ailleurs, la mesure de la vitesse à laquelle roulent les voitures peut se faire sur un tronçon c’est-à-dire entre deux points. On parle dans ce cas de radar tronçon ou de radar vitesse moyenne.

Certains radars calculent et appliquent le seuil de vitesse selon le type de véhicule. On parle alors de radar discriminant. Le flash se déclenche donc si la vitesse à laquelle roule l’auto est élevée.

Radar de franchissement

Les radars de franchissement ne calculent pas la vitesse des voitures. Il s’agit du radar feu rouge et du radar de passage à niveau.

Le radar feu rouge détecte une infraction des feux de signalisation. Le flash se déclenche quand le véhicule dépasse la ligne d’effet lorsque le feu est au rouge. Lorsque le véhicule dépasse la ligne et ne s’arrête pas, le flash est déclenché deux fois. Il y a donc une infraction passible d’une amende. Le radar de passage à niveau quant à lui contrôle le respect des feux rouges au niveau des passages à niveau. Le flash s’allume pendant et après le franchissement.

Radar pédagogique

Les radars pédagogiques ont eux aussi fait leurs apparitions sur les routes. Ce type de radar donne une indication de la vitesse des véhicules. Dans ce cas, il n’y a pas d’amende s’il y a excès de vitesse. Il fait un rappel à l’ordre aux conducteurs d’auto.

Les radars déplaçables

Les radars déplaçables encore appelés radars autonomes sont utilisés sur des chantiers. Ils sont conçus pour être posés sur des chantiers ou des zones à risque pour faire le calcul de vitesse. C’est dans ce groupe que nous avons le radar tourelle.

Les radars mobiles

D’un autre côté, nous avons les radars mobiles. Parmi les radars mobiles, nous avons le radar vitesse embarquée, la voiture radar et la nouvelle génération de radar.

Le radar embarqué produit un flash lorsque des voitures sont en infraction. Le radar est intégré dans une voiture stationnée en bord de route. Il y a aussi le radar mobile Mesta 210 C qui est un radar sans flash visible et très discret. En raison de sa forme, ce radar mobile avec flash infrarouge est encore appelé radar hibou.

Les radars sont des dispositifs qui permettent de prévenir les accidents de circulation. Le radar peut être fixe, c’est-à-dire visible et annoncé. Mais, il peut également être embarqué et non-visible comme le radar millia gatso.

Dans la même catégorie