Direction assistée : quels sont les différents types ?

Direction assistée : quels sont les différents types ?

La conduite optimale d’une voiture est rendue possible par l’activité conjointe des nombreux systèmes dont elle est pourvue. Parmi eux, on compte le système de direction assistée qui s’est rendu incontournable pour sa contribution à la sécurité et au confort de pilotage. Découvrez ici les différents types de directions assistées.

Quel est le rôle de la direction assistée ?

La direction assistée est un système mis en place pour aider le pilote dans ses manœuvres de conduite. Elle joue plusieurs rôles. Le principal est celui de soulagement. En fait, elle assure une faible démultiplication de la crémaillère et sa présence permet au pilote de jouir d’un volant de faible diamètre. En conséquence, seulement quelques tours de volant suffisent pour ses manœuvres. Outre cela, la direction assistée rend confortable la conduite et assure par sa réactivité la sécurité du pilote.

Quelles sont les différentes directions assistées ?

Différents types de directions assistées permettent d’équiper une voiture. À savoir, la direction assistée électrique, hydraulique et électrohydraulique. Chacune d’elles fonctionne sur la base de principes spécifiques et présente des avantages et inconvénients propres à elles.

La direction assistée hydraulique (DAH)

Dans les rubriques suivantes, vous pouvez voir dans l’ordre, la présentation de chacune des composantes du DAH, son fonctionnement ainsi que ses avantages.

Les composantes du système

La direction assistée hydraulique est exempte d’un moteur. Elle se compose des éléments suivants : la pompe à huile, le vérin, et le boîtier de distribution. La pompe à huile mue par une courroie associée au moteur principal de la voiture n’est autre qu’une pompe à palette. Cette pompe à huile indispensable assure la mise sous pression du liquide de direction qui n’est autre qu’une huile incluse dans le système d’assistance de direction. Pour mieux contrôler l’activité de la pompe à huile, on l’équipe généralement d’un ajusteur de pression. Celui-ci peut être externe (ajusteur de pression externe) ou interne (ajusteur de pression interne). Le vérin quant à lui est étroitement lié au boîtier (tiroir hydraulique) qui commande son activité au travers de la position du volant.

Fonctionnement

Le système d’appui à l’orientation hydraulique est le plus ancien de tous. Bien qu’il soit exempt d’un moteur, cette direction assistée doit son fonctionnement à ses composants (pompe à l’huile, le vérin, le boîtier de distribution). En fait, après qu’il est mis en activité par un mouvement rotatoire du volant, un tiroir hydraulique est activé. Ce dernier permet la mise et le maintien sous pression du vérin qui est un équipement situé au haut de la crémaillère et servant d’appui à l’orientation. En conséquence, la pilote de la voiture fait aisément et avec peu de tours de volant et d’efforts ses changements d’orientation.

Avantages et inconvénients

Le principal avantage de la DAH est qu’il est facile d’identifier en cas de pannes les entités touchées. Elle est aussi exempte d’un moteur électrique, ce qui permet de faire des économies. Comme inconvénient néanmoins, sa rénovation requiert beaucoup de ressources.

La direction assistée électrique (DAE)

Plus de la moitié des voitures sont aujourd’hui équipées d’une direction assistée électrique. Et pour cause, elle est réputée pour être la plus autonome des directions assistées. Automatique, elle fonctionne sur la base d’un moteur électrique, autre que le principal de la voiture et son système n’inclut aucun des composants ci-dessus mentionnés. Avec la direction électrique assistée, dès que votre main est posée sur le volant, un signal est transmis au moteur qui une fois en marche permet de faire aisément les changements d’orientation. Les avantages de la DAE sont nombreux. En plus d’offrir un confort, et une sécurité optimale, elle n’est pas du tout encombrante, et est adaptée à toute voiture. Seul bémol, il consomme beaucoup d’énergies et sa maintenance requiert beaucoup de moyens. Ceci ne devrait néanmoins pas vous empêcher de l’utiliser, car elle est incontestablement l’une des meilleures directions assistées qui soient.

La direction assistée hydroélectrique

La direction semi-hydraulique assistée est un système qui se trouve comme l’indique son nom au carrefour des deux précédents. Il répète toutes les composantes d’un DAH, à l’exception de la pompe à huile qui est remplacée par un moteur électrique. Il fonctionne exactement comme la DAH à la seule différence que les fonctions de la pompe à huile sont effectuées par le composant qui le remplace. Il rassemble à la fois les avantages de la DAH et de la DAE, et serait un choix idéal pour vous si vous êtes indécise. Son principal inconvénient, reste cependant le fait qu’il manque de polyvalence et n’est pas totalement autonome. Pour qu’il fonctionne, il faut nécessairement que le vérin soit mis sous pression et que la position du volant de la voiture soit adéquate.

Comment reconnaître l'usure de la direction assistée ?

L’usure de la direction assistée est facilement reconnaissable. En fait, peu importe sa nature, la direction guidée vous permet de réaliser aisément et sans le moindre effort des manœuvres de changements d’orientation. Par conséquent, si d’un jour à l’autre les réaliser devient difficile, vous demande beaucoup plus d’efforts, et s’accompagne de bruits importants, il est possible qu’elle soit usée. Pour en avoir le cœur net, rendez-vous chez un professionnel de la maintenance automobile. Ceci ne vous coûtera généralement pas grand-chose.

Dans la même catégorie