Garage automobile : quelles obligations concernant les EPI ?

Garage automobile : quelles obligations concernant les EPI ?

Quels sont les dangers liés au travail de garagiste ?

Comme dans tout travail, il y a bien évidemment des risques liés à la pratique de celui-ci. Pour le métier de garagiste, la liste de ces risques et plutôt longue et certains risques sont pour le moins assez élevés. On dénombre chaque année, parmi les 140 000 salariés du secteur, environ 2 000 accidents ou maladies liés à l'activité des garages touchant les carrossiers, mécaniciens, peintres ou autres. Les principaux risques sont au nombre de 4. Tout d'abord les produits chimiques qui sont présents en quantité dans les garages tels que les peintures, carburants ou encore huiles, qui peuvent dégager des gaz et déclencher des maladies graves comme le cancer. Il y a également les postures qui provoquent des maladies professionnelles, le travail à genou, plié, ou allongé sous un véhicule peuvent être un déclencheur de troubles du squelette. Viennent ensuite les 2 derniers principaux risques qui sont les chutes de plain-pied et les chutes de hauteur.

65 % des accidents de travail concernent des douleurs dorsales, des plaies et des coupures dont 12 % concernent des blessures aux mains lors d'opérations de montage démontage. Mais il reste 35 % qui concernant des cas plus graves avec des accidents respiratoires, brûlures, entorses, fractures, et blessures en tous genres notamment lors d'une chute dans une fosse. 40 % des accidents arrivent pendant des manutentions manuelles, souvent à cause d'inattention mais surtout à cause du manque de protections (gants non portés ou protection de la tête non mise).

Quels sont les équipements de protection indispensables dans un garage ?

Les équipements de protection individuelle (EPI en abrégé) sont indispensables dans un garage pour prendre soin de la santé des salariés. Ils sont divisés en plusieurs catégories listées ci-dessous :

Les protections respiratoires consistent à porter des masques adaptés à chaque situation, du simple masque jetable au masque à adduction d'air, mais aussi en installant des systèmes de ventilation ou de détecteurs de gaz.

Les protections de la tête aident à protéger la tête contre les objets coupants, les salissures et les produits chimiques. cette protection se fait par exemple en portant une casquette de protection.

Les protections des yeux permettent essentiellement de protéger le globe oculaire des particules, des projections et des rayonnements à l'aide de visières, d'écrans faciaux ou de lunettes de protection.

La protection des mains passe par le port de gants qui protègent contre les coupures, les produits chimiques et diverses salissures. il existe une large gamme de gants qui s'adapte à toute situation et permet donc de garder au maximum l'habileté des mains pour le travail fourni.

La protection des pieds, indispensable se fait à l'aide de Chaussures de sécurité adaptées à l'environnement de travail.

La protection du corps se fait avec des vêtements adaptés pour protéger des brûlures, des chocs et des produits chimiques. Il faut principalement couvrir l'ensemble du corps avec des vêtements pratiques et proches du corps tout en gardant le maximum de mobilité

Les protections contre le bruit permettent de conserver au maximum l'audition en bon état. Cette protection se fait à l'aide de casques ou bouchons d'oreilles pour se protéger des bruits générés par des machines bruyantes, relativement nombreuses dans un garage.

Pour finir, il faut désormais prendre en compte les protections d'hygiène incluant le gel hydroalcoolique mais aussi l'incontournable savon professionnel.

Quels sont les équipements de protection individuelle obligatoires ?

L'équipement de protection individuelle est une obligation pour l'employeur qui doit les fournir en respectant certaines règles. En effet, l'article R. 4321-4 indique que l'employeur doit mettre à disposition de ses salariés les équipements adaptés aux conditions de travail et également lorsque le travail est particulièrement salissant, mettre à disposition les vêtements de travail nécessaires. Il doit en prendre soin, les entretenir ou les remplacer dès que nécessaire.

Au-delà de l'obligation prévue par la loi, la difficulté très souvent rencontrée par l'employeur est de faire porter ces EPI par le personnel. Il faut donc former les salariés et leur expliquer l'utilité pour soi et pour les autres de porter ses protections, notamment lorsque cet équipement réduit l'amplitude ou la facilité des mouvements, est inconfortable ou contraignant pour réaliser correctement son travail, mais il y va de la santé et de la sécurité des employés et il faut très souvent vérifier que les équipements sont correctement portés.

Dans un garage, la liste des équipements de protection individuelle obligatoires doit être répertoriée sur le panneau d'affichage de l'entreprise mais il est aussi utile de mettre en place une signalétique aux endroits opportuns à l'aide de panneaux ou de pictogrammes simplifiés rappelant leur utilisation. Les équipements de protection individuelle dans un garage sont les casques, les chaussures de sécurité, les bouchons d'oreille, les gants, les lunettes, les masques de protection respiratoire, les vêtements de protection, les harnais, etc. Cette liste peut varier suivant les garages et leur activité précise mais doit aussi faire l'objet d'une réflexion de la direction pour l'établir de façon la plus précise possible.

Dans la même catégorie