Contrôle anti pollution : comment se déroule-t-il ?

Contrôle anti pollution : comment se déroule-t-il ?

Pour pouvoir circuler dans certaines zones, certains véhicules sont soumis à une technique spécifique de contrôle appelé contrôle antipollution. C’est une règle qui a été instaurée par certains gouvernements depuis plusieurs années dans le but de préserver l’environnement et la santé des populations. Découvrez ici comment se fait ce contrôle et en quoi il consiste… Il y a 4 bonnes règles pour bien réussir son contrôle. La première consiste à vérifier soi-même l’état d’usure de ces pneus avant de passer au contrôle. Ensuite, prenez soin de bien nettoyer votre moteur et faire si possible une vidange pour qu’il soit en bon état avant le contrôle technique. Assurez-vous après que le voyant anti polluant fonctionne parfaitement. Pour finir, assurez-vous que la voiture soit parfaitement propre et présentable avant le contrôle technique pollution. Toutes ces dispositions vous permettront de présenter votre auto au contrôle technique de pollution en étant sûre de réussir le contrôle.

Qu'est-ce qu'un contrôle anti-pollution ?

Mis en place en 1999, le contrôle anti-pollution est une pratique qui s’inscrit dans le cadre de la lutte pour la préservation de l’environnement. Cette pratique a connu des évolutions au fils des années. Ainsi depuis 2015, les fabricants auto sont contraints de mettre sur le marché des voitures en règle avec norme Euro 6. Afin de rester dans la ligne de cette norme, les voitures doivent donc être dotées de système anti polluant performant tel que le voyant anti pollution. Il devient donc indispensable de faire le contrôle pollution sur tous les véhicules ou voitures afin de réduire les rejets de gaz nocifs qui proviennent du moteur. Il s’applique à tous les véhicules ou voitures qu’ils soient de moteur diesel ou à essence.

Tous les véhicules sont-ils soumis au contrôle anti-pollution ?

Le contrôle technique pollution s’applique aux véhicules à moteur diesel ou à moteur essence. Dans ces catégories de véhicules, le contrôle s’applique aux véhicules de poids légers. Ainsi, seuls une voiture ou un véhicule utilitaire sont soumis à ce contrôle. Les véhicules anti polluant à contrôler sont alors ceux qui ont un poids total avec une charge inférieure à 3,5 T. Si votre auto est une camionnette, un pick-up, voiture ou encore un fourgon, vous serez donc obligé de faire ce contrôle technique.

Comment faire en sorte de passer au contrôle pollution ?

Il y a 4 bonnes règles pour bien réussir son contrôle. La première consiste à vérifier soi-même l’état d’usure de ces pneus avant de passer au contrôle. Ensuite, prenez soin de bien nettoyer votre moteur et faire si possible une vidange pour qu’il soit en bon état avant le contrôle technique. Assurez-vous après que le voyant anti polluant fonctionne parfaitement. Pour finir, assurez-vous que la voiture soit parfaitement propre et présentable avant le contrôle technique pollution. Toutes ces dispositions vous permettront de présenter votre auto au contrôle technique de pollution en étant sûre de réussir le contrôle.

Comment se passe la visite technique antipollution ?

Le véhicule à soumettre au test anti polluant doit pour commencer être des voitures utilitaires. Pour le contrôle technique, il faut se munir du certificat d’immatriculation du véhicule et l’original du procès-verbal reçut au cours de la visite technique de votre auto. Le contrôle se fait chaque an, et ce, 11 ou 12 mois après la visite technique. Lors de ce contrôle technique, le contrôleur inscrit la date limite du contrôle. Lors de ce même contrôle technique, il sera aussi vérifié plusieurs aspects non polluants sur votre véhicule. Il sera notamment contrôlé, les mesures non polluantes et les fonctions qui permettent d’identifier votre auto et les éléments d’informations. À la fin du contrôle, le contrôleur fera un procès-verbal sur le véhicule antipollution à contrôler.

Quels sont les aspects vérifiés pendant le contrôle ?

Il y a plusieurs aspects qui sont vérifiés lors du contrôle technique. Ces critères sont très stricts et vous devez bien vous préparer avant de venir. Il s’agit notamment de l’opacité de vos gaz d’échappement libérés par votre moteur diesel et de la teneur en CO2 des gaz d’échappement produits par vos moteurs à essence. Il sera également fait un contrôle de l’OBD. En effet, il s’agit d’un système de diagnostic embarqué pour diagnostiquer s’il y a éventuellement une panne ou un dysfonctionnement au niveau du dispositif de filtrage d’émissions polluantes. Le véhicule non polluant à contrôler sera aussi soumis à une vérification d’identification voiture, et à un contrôle de luminosité auto.

Les nuisances environnementales de nos autos

Les véhicules que nous conduisons émettent des gaz qui proviennent de nos moteurs. Ces gaz, qu’ils proviennent des moteurs à essence ou moteur diesel, polluent notre atmosphère et ne respectent pas les normes du contrôle pollution. En effet, nos véhicules produisent 6 % de CO2 sur la planète et contribuent donc à la pollution de l’air. Ces chiffres montrent combien nous polluons l’environnement avec nos véhicules. Ils montrent aussi que nous sommes en partie responsables du réchauffement climatique actuellement encore sur la planète. Les véhicules les plus concernés par ce phénomène de pollution sont les vieilles autos qui échappent au contrôle technique de pollution.

Comment faire pour baisser la pollution de nos véhicules ?

Pour réduire la production de CO2, et tout ce qui pollue l’environnement, il faut bien entretenir son auto. La visite technique et le contrôle antipollution aussi sont importants, mais il vous revient de bien entretenir votre voiture. En effet, votre voiture doit respecter les règles antipollution et être toujours présentable. Votre auto doit aussi avoir un bon moteur. Qu’il soit diesel ou à essence vous devez le doter d’un système anti-pollution avec filtre à particules. Noter que le filtre à particules est un système anti-pollution généralement utilisée pour le moteur diesel. Il a la capacité de réduire jusqu’à 70 % les particules qui sont rejetées par le moteur. Ce filtre anti-pollution peut aussi être utilisé pour certains types de moteur à essence.

Dans la même catégorie